DESSINATEUR / PENCILER

Ortegeek
0

ARCHIVES

Conan le barbare par Roberto de la Torre

Récemment, j’ai pu faire la connaissance et discuter avec un artiste espagnol de comics, Roberto de la Torre.

Si il oeuvre depuis quelques années déja chez Marvel, sur des série comme Captain America ou Ms. Marvel, j’ai surtout été attiré par un dessin de Conan le Barbare.

Son trait me faisait énormément penser à un autre auteur que j’apprécie beaucoup à savoir John Buscema, qui lui aussi c’est longtemps illustré pour son travail sur Conan.

Sans plus tarder, voici ma reproduction du dessin de Roberto de la Torre.

Conan le barbare par Roberto de la Torre
Conan le barbare par Roberto de la Torre

Galactus et le Surfeur d’Argent par Claudio Castellini

Ce n’est pas la première fois que je reprends un dessin de Galactus et du Surfeur d’Argent à mon compte.

Mais aujourd’hui, c’est une reproduction de Claudio Castellini, un artiste de comics italien qui a travaillé sur Dylan Dog ou encore pour Marvel et DC.

Chez Marvel, il a réalisé avec Ron Marz l’album Silver Surfer: Dangerous Artifacts en 1996.

Ca passe WIkipedia :
Claudio Castellini

Galactus et le Surfeur d'Argent par Claudio Castellini
Galactus et le Surfeur d’Argent par Claudio Castellini
Galactus et le Surfeur d'Argent par Claudio Castellini
Galactus et le Surfeur d’Argent par Claudio Castellini

Anthologie de Rahan

J’ai déjà fait plusieurs articles de Rahan, le fils des ages farouches d’André Cheret et Roger Lecureux.
C’est une serie qui me passionne depuis mon enfance.

En plus des valeurs véhiculées par la série, j’en apprécie surtout le graphisme. Et par conséquent, je me suis souvent amusé à en faire des reproductions.

Donc en voici 3 que je n’avais pas encore mise sur le site pour vous montrer le chemin parcouru avec un de 2005 et les deux autres de 2011 et 2012.

Je vous laisse juge des évolutions.

Rahan - 2005
Rahan – 2005
Rahan - 2011
Rahan – 2011
Rahan - 2012
Rahan – 2012

Silver Surfer sur fond noir

Je le redis assez souvent, mais l’un de mes héros favoris reste le Surfeur d’Argent. Sous son aspect graphique très dépouillé et un vrai parti-pris, on a un héros à forte teneur symbolique et mythologique. Je le vois presque comme une synthèse entre un héros Marvel, torturé, fragilisé par son humanité, et un héros DC, une puissance mythologique et chevaleresque.

J’ai déjà eu l’occasion de faire de nombreux dessins sur le Silver Surfeur, des reprises de Jack Kirby et autres. Mais je suis resté dans un style qui m’est familier.

Aujourd’hui, on va dans un style avec plus de couleurs POSCA, sur un papier noir. C’est un style de dessin qui rappellera peut-être Laurent Lefeuvre aux connaisseurs, du moins dans l’approche technique. Pour l’aspect, je suis parti sur un design plus contemporain année 2000.

Silver Surfer - POSCA
Silver Surfer – POSCA

Anthologie Wonder Woman par Jim Lee

Comme vous le savez ici, je suis grand fan de super-héros. Et les super héroïnes ne font pas exception à cette passion.

Il en existe une qui a une plus forte notoriété que les autres et c’est Wonder Woman. Même si comme les autres héroïnes, particulièrement chez Marvel, elle connaît un effort éditorial depuis une quarantaine d’années, elle est connue et reconnue depuis la création en 1941 avant d’obtenir rapidement sa propre revue. Elle finira par rejoindre l’éditeur DC pour devenir une pierre angulaire de la maison avec Superman et Batman.

Depuis 2016, on la retrouve maintenant au cinéma, interprété par Gal Gadot. C’est d’ailleurs par rapport à la sortie de Wonder Woman 84 que j’ai choisi de faire un dessin de 1m par 70 cm.

Et j’ai choisi Jim Lee pour cela, avec une reproduction du triptyque de variant cover pour le numéro 750 de Wonder Woman.

Triptyque Wonder Woman 750 par Jim Lee - Terminé
Triptyque Wonder Woman 750 par Jim Lee – Terminé

Les trois Fantômes de Tesla par Guilhem

Pour l’article de jour, nous allons parler d’une BD sorti chez Lombard en 2016 Les trois Fantômes de Tesla.

Cette saga, toujours en cours et dont le dernier des trois tomes est prévu pour 2020 au pire début 2021 est dessiné par Guilhem, qui œuvrait sur Zarla ou Space Mounties et par Richard Marazano, scénariste et aussi coloriste, que l’on a pu voir et lire sur S.A.M ou encore L’Expédition.

Dans un univers steampunk, le cœur de l’histoire nous lance sur les traces du scientifique Nikola Tesla, fraîchement disparu.

J’ai récemment pu croiser Guilhem au festival de Naucelle, dont il est originaire et j’ai bien évidemment fait une reproduction, de la couverture de tome 1, comme à mon habitude. Surtout que j’apprécie particulièrement le travail graphique de l’oeuvre avec une approche qui me rappelle le trait de John Paul Leon.

Les trois Fantômes de Tesla - reproduction couverture
Les trois Fantômes de Tesla – reproduction couverture

Savage Avengers par David Finch

Depuis janvier 2019, Conan le barbare a fait son retour chez Marvel après une quinzaine d’années.

En plus de relancer l’univers du cimmérien, qui a fait les beaux jours de Marvel avec The Savage Sword of Conan, l’éditeur décide aussi de réunir ses univers phares dans un crossover Savage Avengers.
Ici par contre, ce ne sont pas pas les Avengers traditionnels, mais une nouvelle équipe qui comprend Wolverine, Punisher, Elektra, Doctor Voodoo, Venom et pour finir Conan.

Si la série est scénarisée Gerry Duggan et dessinée par Mike Deodato Jr., les couvertures sont de David Finch, auteur reconnu pour son travail sur Batman.

Ca sera d’ailleurs avec une reproduction d’une de ses couvertures que nous allons nous laisser.
Cette fois-ci, j’ai laissé le dessin au crayon, mais dans un crayonné très poussé, qui rend bien le style poussé de Finch.

Savage Avengers
Savage Avengers

Sauron contre les X-Men par John Byrne

John Byrne est et restera un des meilleurs dessinateurs et illustrateurs de son époque. Un style reconnaissable avec un trait fin et élégant.

Et s’il est surtout connu pour des reprises et pas forcément pour des créations originales, il a toujours, en tant que scénariste ou pas, su marquer de son empreinte le passage sur telle ou telle série.

Pour la reproduction du jour, c’est un de ses passages les plus remarquables, avec son compère scénariste Chris Claremont, chez Marvel, que nous allons aborder.

En effet, le run du duo Byrne/Claremont sur les X-Men est légendaire et fait parti intégrante de la mythologie du groupe de super-héros.
Quoi de mieux pour rendre hommage qu’un passage en Terre Sauvage, avec Sauron (C’est ainsi qu’il se nomma en hommage au Seigneur des Anneaux) pour un affrontement dantesque contre les X-Men (Cyclope, Diablo, Tornade et le Hurleur).

Cyclope - Sauron contre les X-Men
Cyclope – Sauron contre les X-Men
Wolverine - Sauron contre les X-Men
Wolverine – Sauron contre les X-Men
Sauron contre les X-Men
Sauron contre les X-Men

Batman contre Predator par Arthur Adams

Je vous ai déjà parlé d’Arthur Adams, ici et , dessinateur de grand talent, connu et reconnu dans le monde comics super-héroïque.

Aujourd’hui, une rencontre incongrue entre deux icônes , une du comics et une autre du cinéma.
C’est la rencontre de Batman et de Predator.

Si dit comme ça, cela peut paraître incongru, le mélange des deux univers marche.
Même si l’univers de Batman se veut plus réaliste que celui du Predator (encore que), les deux personnages ont beaucoup de points communs ; le fait d’être des prédateurs furtifs et puissants, d’avoir un goût prononcé pour l’affrontement, tout en restant ingénieux et retord, personnage mystérieux et taciturne.

Au final, seule la finalité de leurs motivations est diamétralement différente. Si le Predator chasse pour obtenir des trophées et ainsi gagner du prestige dans son clan, Batman, lui, ne vit que pour la justice, mêlé de vengeance.

La reproduction est tirée d’un dessin d’Arthur Adams et non de la première rencontre de la chauve-souris et du chasseur spatial, écrite par Dave Gibbons avec Andy et Adam Kubert au dessin.
Je vous laisse admirer la composition de ce superbe dessin qui mélange parfaitement le plein et le clair, le cadrage est astucieux.

Hulk contre Man Thing par Jim Starlin et Ernie Chan

La reproduction d’aujourd’hui provient d’une oeuvre à quatres mains de deux poids lourds du comics : Jim Starlin et Ernie Chan.

Le premier est scénariste, mais aussi dessinateur. On lui doit la création de Thanos ainsi que beaucoup d’éléments importants de sa diégèse.
Il est aussi reconnu pour son travail sur Captain Marvel.

Ernie Chan lui, décédé en 2012 est un dessinateur et encreur philippin. Il finira d’ailleurs par acquérir la nationalité américaine en 1976.
Il est particulièrement connu pour son travail sur Conan le barbare et Batman. Il réalise aussi bon nombre de couvertures, par exemple sur The Incredible Hulk, où il encre Sal Buscema pour la partie histoire.

Pour être exact, la reproduction est un pinup extrait de Rampaging Hulk #7.

Par contre dans cette illustration, j’y vois plus de Chan (sur la musculature et la pose) que de Starlin (l’expression faciale), je vous laisse juge.
Ce dessin me fait aussi penser à Bernie Wrightson, pour cette belle mise en scène façon bestiaire de l’horreur et à John Buscema par certains aspects.

Man Thing
Man Thing
Hulk contre Man Thing
Hulk contre Man Thing